Comment calculer les frais d’agence immobilière ?

Quand on confie un bien immobilier à une agence pour le louer ou pour le mettre en vente, cette dernière perçoit une commission une fois la transaction faite. Dans la suite de cet article justement, vous pouvez découvrir comment procède-t-on au calcul des frais d’agence immobilière.

Agence immobilière : quel est le montant de sa commission ?

Quand vous mettez en vente ou en location un bien immobilier, quand vous cherchez une maison ou un appartement à vendre ou à louer et que vous ayez recours à une agence immobilière, vous devez payer une commission. Son montant correspond généralement à 3 à 10% de la valeur du bien. Dans le cadre d’une vente par exemple, plus le prix de vente est élevé moins le pourcentage perçu par l’agence est élevé. Il faut savoir que l’agence est dans l’obligation d’annoncer un prix qui inclue déjà les frais d’agence (mention FAI : frais d’agence inclus). L’agence ne doit toucher la commission qu’une fois que l’acte de vente est signé.

Trouver votre logement grâce à une agence immobilière

Dans le cadre encore de la vente d’un bien immobilier, il faut savoir que les frais sont généralement à la charge du vendeur. Toutefois, il est possible que la clause du contrat prévoie le paiement des frais par l’acquéreur ou que le montant soit réparti entre le vendeur et l’acquéreur. Dans le cas où c’est le vendeur qui paie les commissions de l’agence immobilière, il le répercute le plus souvent sur le prix net de vente. L’agence ajoute ensuite les frais au montant total de vente. Il faut savoir qu’acheteur et vendeur peuvent négocier les frais de l’agence. En effet, le montant des honoraires de l’agent immobilier n’est pas encadré par la loi. Cela dit, il est dans l’obligation d’afficher les frais tout taxe compris.

Dans le cadre de la location, le montant des frais d’agence est encadré par la Loi Alur. Elle stipule que les plafonds dépendent de la surface habitable et de la zone géographique. Ainsi le calcul des honoraires de l’agence peut varier de 8 à 12 euros/m², selon qu’il s’agit d’une zone très tendue, d’une zone tendue ou d’une zone non tendue.